Comment prendre soin de ses tatouages ? Les Tips des tatoueurs !

guide de soins une

Crédit photographie Une : ©Immortalizr – Eddie : ©Ségolène Ascariès


Beaucoup de guides de soins et de cicatrisation ont été écrits partout sur la toile, alors pourquoi en rajouter ? Vous êtes peut-être déjà bien tatoués et vous pensez échapper au rappel des soins ? Détrompez-vous, certaines pratiques peuvent être toujours bonnes à rappeler de manière efficace, surtout lorsqu’elles sortent de la bouche de tatoueurs.

Le tout pour vous prévenir des risques éventuels, car ça arrive, même aux meilleurs ! Les bonnes réactions sauveront à la fois votre peau et votre tattoo.

Avec l’attrait exponentiel du tatouage, ses conditions sont parfois discutées, comme son prix. On rappelle qu’un tatouage, ça se mérite ! Du coût et de la prise de rendez-vous en passant par les soins, chacun sa philosophie, mais nous on aime se dire qu’être tatoué ça a du sens et un certain engagement.

C’est pourquoi une prise de rendez-vous est nécessaire pour un tatouage « custom » (c’est-à-dire une commande personnalisée). Un tatouage a un prix et cela comprend bien plus que l’acte et le temps de travail du tatoueur (le minimum est en général de 100 €). Il peut comprendre aussi ses charges, son matériel, le temps de préparation mais aussi le temps qu’il a passé à échanger sur ton projet. En résulte un prix qui se mérite et qui sera le prix de ton tattoo et le prix de sa qualité. Donc si tu as un budget bien défini, on te conseille de l’annoncer clairement dès le départ à ton tatoueur, avant de définir ton tattoo par exemple. Ensuite, tu verses des arrhes, par internet ou en boutique afin de bloquer ton rendez-vous. Je vois passer de nombreuses « annulations » sur les réseaux sociaux.

De plus en plus de gens veulent se faire tatouer, prennent rendez-vous et …oublient ? Ou ne se libèrent pas. Se faire tatouer, ce n’est pas comme acheter un Big Mac et un Coca. Tu n’es pas dans un acte de consommation classique. Le tattoo est un art, et l’artiste tatoueur te fait partager le sien. Cela implique un respect mutuel et notamment celui de prévenir en avance si tu as un imprévu et ne peut venir ton rendez-vous.

La préparation

« Avant un tattoo je recommande aux gens de faire comme moi. Repos la veille. Pas d’alcool. Venir en ayant mangé quelque chose de sain et pas trop lourd. En tout cas perso je me sens mal si je me fais un burger avant une séance de 3h. Et surtout venir avec un sweat ou quelque chose pour se couvrir en cas de coup de froid entre les tracés et remplissage. Je prend toujours de quoi grignoter un peu de sucre pendant la pause.
Un snickers ou un gâteau de la boulangerie et du coca pour se remettre un coup de boost et encaisser jusqu’au dernier coup de sopalin et voir le résultat bien mérité dans le miroir. »
Eddie Czaicki – 23 Keller (Paris)

_1120237tattoo eddie

Nos conseils :

– Avant de se faire tatouer, il faudra éviter la grosse soirée alcoolisée ! Oui, vous allez me dire « oh rabat-joie, moi j’tiens le coup etc. », vous peut-être, mais le tatoueur lui, le lendemain, sera aux petits soins pour votre dessin et votre peau. Alors, si vous arrivez façon dégrisement, l’haleine de chacal en prime, vous risquez de gâcher son plaisir et son humeur à vous piquer. Enfin, l’alcool augmente la fluidité du sang, il est donc plus difficile pour le tatoueur de travailler sur votre tatouage à encrer. Enfin, l’acte d’un tatouage, ce n’est pas rien. Il s’agit clairement d’un acte difficile pour votre corps, et lui demande beaucoup d’énergie.

Ecoutez votre tatoueur ! Et surtout donnez-lui toutes les informations que vous jugerez nécessaires. Pour revenir au précédent point : si vous ne l’avez pas respecté (go back to hell!), dans ce cas ne mentez pas à votre tatoueur. Soyez honnête, pour votre relation de confiance, pour son travail et pour votre bien : il importe au tatoueur de prendre la décision en toute connaissance de cause, de vous piquer ou non. C’est lui, le professionnel, ne l’oubliez jamais.

– Pourquoi manger suffisamment?
Vous pouvez avoir chaud ou froid pendant l’acte du tatouage, sentir votre tête qui tourne ou tout simplement avoir une réaction suite à la douleur ! Psychologiquement, on ne sait pas toujours comment son corps réagit. Ne vous prenez donc pas pour Superman. Au contraire, n’hésitez pas à demander à faire un break si vous ne vous sentez pas bien.

Juste après

La séance est terminée. Souvent elle dure entre 1h à 4/5h, celle-ci traumatise votre peau et votre corps. Votre tatoueur vous le dira, on évite donc de se lever brusquement, ou d’avoir à faire trop d’effort après un tattoo, surtout lorsqu’il se situe sur des parties du corps sensibles ou qu’il est d’une taille importante. On se repose, on évite de se surmener et si possible, on prévoie un jour de repos après coup.

– On oublie tout de suite :

le sport, la natation et tout ce qui vous fera suer (hammam, sauna etc.) pendant au moins 15 jours. Désolé, pour votre tournoi de Tennis, ça attendra. Bien sûr l’exposition au soleil, les baignades à la mer ou la piscine et le moins répandu : le bain ! Et oui, très infectieux, ce petit coquin. Baigner dans une eau sale n’a jamais été très glamour, en vrai…

Enfin, les endroits poussiéreux, les déménagements, les câlins avec vos animaux (c’est plus leurs poils et autres qu’on n’aime pas trop que leurs petites têtes trop-mignonnes).

– Le tatoueur emballera votre tattoo et vous conseillera (certainement) de le laisser emballé jusqu’à la fin de la journée voire le lendemain matin. C’est une technique qui porte généralement ses fruits, le tatouage est alors baigné dans la vaseline et ses rejets divers d’encre et de lymphe).

Le tattoo ne risque rien, mais prévoyez des vêtements larges car vos articulations risquent d’enfler. Egalement : pas besoin de se déshabiller entièrement pour un tattoo sur la cheville, déconcentrer son tatoueur ne vous donnera (généralement) pas de tattoo gratuit. Bon, vous me direz certains apprécient l’essai…

– Le reste de la cicatrisation, on privilégie vêtements souples et pas trop étroits, en coton en évitant certains qui peuvent relâcher ces petites « moumoutes » et petits fils qui risquent de se coller au tattoo en pleine cicatrisation.

Attention aux coups éventuels, qui peuvent faire de petites plaies internes, propices aux bactéries. La plaie est ouverte et une infection peut se produire. Certaines parties du corps y sont propices comme les chevilles !

N’hésitez-donc pas à questionner votre tatoueur.

L’entretien

 » Une fois le pansement retiré, un nettoyage est obligatoire, toujours à l’aide d’un savon anti bactérien. Il faut ensuite le rincer sans frotter et le sécher délicatement avec de l’essuie tout (surtout pas avec une serviette éponge!!!) Je conseille ensuite d’appliquer une légère couche de crème de soins (Homéoplasmine, Easy tattoo, Derm Ink, Hustle butter…) et l’emballer à nouveau avec un film plastique jusqu’au lendemain. »
Keujah Hi-Fi (Hi-Fi Tattoo Studio, Tarbes)

Photo KeujahTattoo Serpent

« A ce stade, le tattoo peut être considéré comme une plaie ouverte, il faut donc bien le nettoyer et prendre garde de ne pas le mettre en contact avec des saletés »

Nos conseils :

En son 2ème jour, votre tattoo est comme une plaie ouverte. Nettoyez le bien au savon au PH neutre, lavez-vous les mains au préalable. Un bon savon de Marseille fera l’affaire ! Après la douche, ne frottez pas votre tatouage mais tapotez le doucement avec une serviette propre ou du sopalin. Rien qui pourrait être un nid à bactéries comme serviettes humides et gants.

– Généralement on réalise un pansement ou on emballe son tattoo pendant les trois premiers jours après l’avoir lavé et hydraté, et ce pour le protéger. L’emballer reste principalement une question pratique, afin de protéger draps et vêtements des crèmes et le tatouage des poussières, mais il reste important de le faire respirer un maximum. Il cicatrisera alors beaucoup plus vite et sainement et on oubliera vite le pansement.

Le cellophane à répétition ne fait pas suffisamment respirer votre tattoo et de petites allergies dûes au plastique, tout autour de votre tattoo apparaîtront (petits boutons par exemple).

Le soir, à la maison, profitez-en pour le faire respirer ! Laissez-le un maximum à l’air libre. (Tout en faisant attention à ne pas le laisser se frotter contre tout et n’importe quoi, surtout si vous avez des animaux, on évite les poils !). Il y a plusieurs méthodes d’entretien et plusieurs écoles. Chaque tatoueur aura de bons conseils, ne les adaptez pas à votre sauce. Suivez- les.

– Même si il faut hydrater votre tattoo, il faut aussi le laisser respirer. Privilégiez des crèmes ni trop fines ni trop grasses afin de garder une couche protectrice sur le tattoo. Hydratez régulièrement  afin d’empêcher au maximum les croûtes. Les croûtes vont s’accumuler, gratter et la cicatrisation sera plus longue. De plus, le risque de se gratter les croûtes est important puisque ces petits bouts de peau contiennent de l’encre importante pour l’esthétique du tattoo… Certaines zones seront ainsi moins solides. Il y a notamment des chances d’avoir pas mal de  croûtes sur les gros aplats. Attention donc, si vous ne voulez pas « gâcher » l’oeuvre de votre tatoueur.

Les risques & bons réflexes

« À mon sens les soins post tattoo sont aussi importants que le tatouage en lui-même si l’on veut qu’il dure dans le temps. Le but n’est pas de cicatriser le plus rapidement possible mais le plus proprement possible c’est-à-dire avec un minimum de croûtes afin que le moins de pigments ne partent de sous la peau. C’est entre autres le rôle de la crème de soin. C’est pour ça que je recommande souvent de L’Easy Tattoo ou de la Bépanthène pommade 5 % et non pas des crèmes cicatrisantes type Cicatryle ou Cicalfate qui font cicatriser vite mais ont tendance à faire crouter. Si le tatouage démange trop tapoter dessus avec les mains bien propres. Ce que je recommande. C’est l’entretien régulier après cicatrisation. En passant une crème hydratante dessus une fois par semaine. Ça nourrit les pigments ravive les couleurs. »
Bruno Notilusse Tattoo, (Paris)

IMG_20160811_075343tiph01

«  l’hydratation une fois par semaine une fois cicatrisé ça ravive tellement les couleurs » 

Nos conseils :

– Les risques les plus fréquents sont surtout bactériens et donc dûs à une infection. Si vous avez réalisé le tattoo dans les règles : salon propre, tatoueur avec formation d’hygiène etc. Pas de quoi se retourner contre son tatoueur. Mais il est important de lui signaler au plus vite toute anomalie car il saura vous aiguiller sur la marche à suivre. Allez le voir ou appelez-le pour lui parler de l’état de votre peau.

– Les caractéristiques : démangeaisons, rougeurs, anormalement enflé, plus généralement rouge sur certaines parties autour de l’encre ou autour de la pièce tatouée, il peut aussi y avoir un poil incarné qui provoque une infection ou des suintements odorants…

– Après coup, les peaux réagissent différemment suivant les endroits, pas de panique, même si tous vos tattoos ont bien réagi, il suffit que l’endroit soit plus sensible pour que vous fassiez une réaction ou une petite ou plus importante infection. Contactez votre tatoueur, au moins pour vous rassurer.

– Si votre tattoo est douloureux et présentant un ou plusieurs de ces symptômes, demandez conseil à votre tatoueur et en même temps, fonçez soit en pharmacie, soit chez un médecin. Le mieux bien évidemment sera un médecin car en cas d’infection, seul ce dernier pourra vous prescrire les bons antibiotiques. Oui, car les antibio traiteront plus rapidement et efficacement l’infection. A préférer aux crèmes antibiotique qui peuvent avoir un impact sur l’esthétique de votre tatouage.

– N’hésitez pas à agir au plus vite ! Car dans l’attente, l’infection va s’aggraver et détériorer votre tattoo. N’ayez pas peur des réactions des médecins ou pharmaciens. 14% de tatoués en France et au vu des témoignages, on en trouve aussi beaucoup dans le corps médical, désormais. Pour notre plus grand plaisir.

– Surveillez l’évolution de votre tatouage, prenez des photographies afin de voir si la réaction aux antibiotiques est celle attendue et décrite par votre médecin. Sinon reconsultez immédiatement.

Enfin, si après cicatrisation, même si tout c’est bien passé, si il manque un peu d’encre à certains endroits dans votre tattoo, vous pouvez simplement contacter votre tatoueur pour prendre rendez-vous pour des retouches.

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest