Le trait noir de Tom Gilmour

Avec son large trait; « bold », comme disent les américains, le londonien Tom Gilmour est une des figures émergente de l’art contemporain. Novateur dans le graphique comme touche-à-tout éclectique côté style, il s’approprie le désuet flash-tattoo de Sailor Jerry et consorts pour en faire un univers de détails complexes, laissant facilement l’observateur, bouche-bée. Il est à retrouver pour trois semaines dès ce vendredi 4 avril à la Galerie 15/75 pour une exposition mais aussi une édition limitée de tee-shirt avec l’atelier Paris Sérigraphie.Galerie d’art située près de Bastille, elle a déjà proposé plus de 7 éditions nommées : « Happy Meal » et consacrées à des artistes tatoueurs ou non, qui s’inscrivent dans une démarche artistique remarquable. L’hiver passé Koah ou encore Maud de chez Tin-Tin Tatttoo ont été exposés. Dernièrement c’est Liam Sparkes et Danny Fox lors de «!Brutales Matanzas ! » qui ont été mis à l’honneur… Avec « Sacred Folklore » c’est Tom Gilmour qui inaugure cette nouvelle galerie, qui devient au fur et à mesure, incontournable de l’art qui se distille dans la rue comme dans les vitrines…

Maison 15:75 X Tom Gilmour-1

Tom Gilmour c’est l’artiste en vogue dans la culture crossover graphique et tattoo. A l’honneur dans Be Street Weekend 2013 et en couverture avec sa gueule de loup féroce, Tom Gilmour se rapproche d’artistes établis comme Shepard Fairey ou Mike Giant, tout en prenant le parti-pris de relayer l’art du tatouage old school et ses caractéristiques au graphisme 2.0. Avec ses illustrations en noir & blanc, également remarquées dans le livre « Forever The New Tattoo », Tom Gilmour transcende des motifs usités depuis des siècles par la Marine américaine comme les Marlouds parisiens.

Le mandala, les dagues, têtes d’animaux, tout est osculté et détaillé avec une maitrise presque mystique. Car Gilmour est ambitieux autant que décalé. Touchant à l’art urbain que contemporain, c’est donc une évidence pour la Galerie 15/75 de l’accueillir en son sein. L’artiste Londonien sera présenté pendant 3 semaines au cours desquelles chacun pourra apprécier ce fameux trait épais – identifié « old school » dans le tatouage, ses visuels en noir et blanc aux ombrages marqués. Inspiré d’univers à priori opposés comme le folkore asiatique ou celui des riders des années 80, c’est surtout le tatouage des premières années traditionnel, qui qualifie l’unité de son style. Avec ses dessins précis, aux détails complexes, Tom Gilmour nous embarque sur un chemin novateur, émergent mais surtout éclectique.

Un grand vernissage aura lieu le vendredi 4 avril 2014 de 19h à 22h où vous pourrez déguster les délicieux cocktails préparés par le très célèbre Sailor Jerry. L’exposition donnera lieu aussi à une collaboration entre Tom Gilmour et l’atelier Paris Sérigraphie pour une collection de t-shirts en édition limitée.

 


Maison 15/75  – Metro Charonne 15 rue Emile-Lepeu 75011 Paris 0177170108
http://tomgilmour.tumblr.com
www.tomgilmour.com/

Par Tiphaine Deraison