Propagandhi: les restes d’un punk rock engagé?

Si vous discutez avec des amateurs de punk rock d’une quarantaine d’années, il y a de fortes chances qu’ils connaissent Propagandhi, groupe « engagé » canadien. « Ex-frères d’armes » musicales du groupe No Fx, ils ont cependant l’esprit punk à roulettes en moins. Propagandhi, prend certes du temps pour sortir ses albums mais préfère enchaîner les tournées et les paroles abouties. En 2012, sortait leur album « Failed States » sur Epitaph Records et avant cela : « Supporting Caste », une de leur productions les plus efficaces. Rencontre avec Todd, le premier guitariste du groupe.

Propagandhi.SupportingCaste

Depuis 20 ans, le public de Propagandhi est-il toujours le même ?
Todd : Plus ou moins… Il y a bien sûr des personnes qui nous suivent depuis les années 80, mais nous avons aussi un public jeune de 14/15 ans qui écoute du punk rock et qui viennent nous voir en concert.

Vous vous êtes formés en 1986 et vous venez seulement de sortir votre 7ème album, pourquoi ?
Todd : A chaque fois qu’on enregistre un disque, on a l’impression d’avoir presque atteint la perfection mais tu sens que tu peux toujours aller plus loin. Pour moi, c’est exactement comme être une personne créative, quand tu peins tu ne veux pas t’arrêter, et bien c’est pareil quand tu écris des chansons.

En 2006, vous avez fait appel à un deuxième guitariste David Guillas « The Beaver », pour quelle raison ?
Todd : Simplement pour ajouter un élément manquant, tu vois, histoire d’avoir plus de guitare. On avait besoin d’apporter plus de profondeur, plus d’épaisseur.

D’où vient son surnom « The Beaver » ?
Il y avait un comics qui s’appelait « Space Beaver » il y a super longtemps quand on était mômes et Beaver ressemble comme deux gouttes d’eau à « Space Beaver ». Ce n’était pas super connu, ils ont dû en vendre 10 ou 15 exemplaires.

Vous avez refusé de participer à Rock against Bush, la compilation de Fat Mike. Sur le net, on peut lire que les groupes des scènes arnacho-punk reprochaient à cette compile d’être ambiguë et un soutien dissimulé à John Kerry. Pouvez-vous m’expliquer votre point de vue ?
C’est aussi mon point de vue. Fat Mike s’en est servi comme une plateforme d’aide à John Kerry. Je ne vois pas comment on peut prétendre croire en la démocratie et dire aux gens qu’ils ne peuvent pas se présenter aux élections, tu vois, ça n’a pas de sens. Dans une démocratie, n’importe qui pourrait se présenter aux élections et pas seulement ces 2 partis qui vont et viennent depuis toujours.

Quelles sont les influences musicales de chacun ?
Comme je te le disais, j’aime beaucoup de musiques africaines, j’en écoute tout le temps mais j’aime aussi écouter des trucs super rapides comme DAF, Sacrifice Laser ou Voivod. Et pas mal de trucs punks, surtout de vieux groupes comme MDC, SNFU, les vieux trucs de COC…

Le nom de votre label G7 vient-il de l’introduction du Canada (7ème arrivant) en 76 à l’actuel G8 ?
Oui en effet ! C’était le G7 quand on a créé le label et c’est devenu le G8 plus tard donc c’était difficile de changer le nom, t’imagines.

Live de Propagandhi en 1994 

Beaucoup de chroniques s’accordent à dire que «Supporting Caste» est un très bon album, plus abouti que «Potemkin City Limits». Qu’en pensez-vous ?
Ouais, en fait, je suis tout à fait d’accord. En effet, puisqu’on répète beaucoup et qu’on joue ensemble depuis des lustres, on écrit de meilleures chansons.

Peux-tu me raconter l’histoire « Last will and testament », l’une des chansons de ce nouvel album ? Rendez-vous les armes ?
A la fin de ta vie, allongé sur ton lit de mort : est ce que tu te repasseras le film de ta vie à te demander si tu as fait un assez bon boulot ou si ta vie valait le coup ? Ou bien as-tu simplement gâché ta vie à faire des trucs inutiles…Toutes ces choses inutiles qui ne t’ont jamais permis d’aider qui que ce soit. Ou bien encore n’as-tu jamais vraiment réfléchi ni agit ? As-tu essayé de faire de ton mieux pour changer les choses parce que c’est tout ce qu’il restera de toi une fois que tu seras mort.

Le dernier album sonne vraiment plus lourd, on l’entend avec « Night Letter ». Est-ce que Propagandhi a mûri ? Est-ce que l’arrivée de David a modifié le son du groupe ?
Je suppose qu’à partir du moment où il y a un nouveau membre ou un départ, le son change forcément un peu. On écoute tous des styles de musiques plus ou moins différents, par exemple j’adore la musique africaine mais je déteste les musiques lentes occidentales, comme je n’aime pas le College Rock, ni l’Indie et encore moins la danse… Tu vois ce que je veux dire, je n’aime vraiment pas. J’aime aussi la musique rapide, quand j’étais gosse j’écoutais SOD et MOD par exemple mais plus maintenant leurs paroles sont bien trop racistes et stupides.

Pouvez-vous m’en dire plus sur la chanson «Human Meat» qui démarre sur des hurlements humains ?
Ce mec, Sandor Katz, a écrit un bouquin dans lequel il explique que les animaux sont traités gentiment et humainement dans les élevages, mais au final ils se font abattre pour terminer dans ton assiette. On a donc décidé de lui montrer à quel point c’était stupide et inhumain en remplaçant, dans notre chanson, le terme « viande animale » par « viande humaine » et tout particulièrement sa viande humaine à lui. propagandhi-band-cooks-up-sandor-katz-for-humane-meat/

Je crois savoir que tu peins, Todd, est-ce toi qui a fait la sublime pochette de « Supporting Caste » ?
La pochette est une superbe peinture « The Triumph of Mischief » faite par ce Canadien, Kent Monkman, mais j’ai réalisé le dessin de nous autour de la table à l’intérieur du livret.

Les paroles de Propagandhi sont si incisives… Comment définiriez-vous vos tendances politiques. Crass disait « l’anarchie est la seule forme de pensée politique qui ne cherche pas à contrôler l’individu par la force ».Qu’en pensez-vous ?
Humm, je suis plutôt d’accord avec ça dans un sens, mais tu sais l’anarchie dans le monde en ce moment… Tu vois c’est une sorte de lente ascension pour que les gens de la terre entière puissent être réellement anarchistes. Je n’ai pas envie de vivre dans une pseudo anarchie comme en Somalie où ce sont les seigneurs de guerre, les armées et les criminels qui ont le pouvoir. Quoi d’autre ? Et bien, je ne pense pas que le capitalisme soit la mode de marche à suivre, je pense que lentement mais sûrement les gens vont continuer à se poser des questions, à faire en sorte que leurs communautés soient meilleures, à essayer de mieux se comprendre les uns les autres pour construire un monde meilleur pour qu’un jour, il y ait une anarchie digne de ce nom… Mais je ne sais vraiment pas quand ce jour viendra. 

Quelles sont vos activités politiques hors du groupe ?
A Winnipeg, je travaille avec des enfants réfugiés dans un programme d’aide après l’école. Et l’an passé, malheureusement je ne peux plus le faire avec la tournée, il y a eu un marché dans un parc où des Africains vendaient plein de choses, c’était super cool. Sinon je suis aussi volontaire dans une association à caractère social pour les réfugiés, c’est un endroit où ils peuvent venir se faire des amis vue qu’ils ne connaissent personne quand ils arrivent au Canada.

Que pensez-vous de la façon dont PETA utilise des groupes alternatifs pour attirer la jeunesse vers le végétarisme ?
L’organisme principal de PETA est un peu embarrassant à mon avis, ils utilisent une imagerie sexiste. Je ne sais pas trop, j’approuve plus ou moins ce qu’ils essayent de faire, enfin j’adhère à 100% au principe que les animaux ne devraient pas être mangés et je supporte leur bataille. Ils font un boulot plutôt bon mais parfois je ne suis pas d’accord avec leur manière de faire. Par contre, PETA 2 est un peu mieux, ils sont plus intelligents je pense.

Vous faisiez tous les 4 partie de la liste des végétariens les plus sexys du site de PETA 2, qu’en pensez-vous ? N’êtes-vous pas gênés par le fait qu’on mette votre physique en avant plutôt que votre engagement ?
Pour nous, c’était plus une blague qu’autre chose parce qu’on ne se voit vraiment pas comme des mecs végétariens et sexy, tu vois ce que je veux dire ? Etre sur une liste, c’était plutôt marrant, j’ai envoyé ça à ma mère genre « Hey, regarde maman ! ». Tu vois, c’est assez débile donc on n’a pas pris ça sérieusement.

Que pensez-vous du téléchargement illégal ?
En tant que personne qui écoute de la musique,  je préfère aller acheter un disque et posséder l’objet, avec les jolies pochettes, les paroles… Si tu télécharges, tu passes à côté de tout ça, à côté de ce que le groupe a à dire, tu ne soutiens pas le groupe. Mais bon, si les gens veulent aller sur internet pour voir ce que ça donne, si ça leur plaît, c’est comme ça et je vais pas pleurer. Je pense que c’est mieux quand une personne investit son propre argent et son temps dans quelque chose plutôt que de tout récupérer gratuitement tu vois. Si tu vas acheter un CD qui va te coûter dans les 15€, tu l’écouteras plusieurs fois pour voir si ça te plaît vraiment. Par exemple, quelque chose que tu pourrais ne pas aimer, si tu ne l’écoutais que 10 secondes… Pour ma part, je serais passé à côté de tellement de bons groupes si j’avais fait ça étant môme. Mon album préféré de tous les temps est le « Technocracy »  de Corrosion of Conformity, c’était un si bon groupe mais quand je l’ai acheté et que je l’ai écouté la première fois, je me suis dit « Qu’est ce que c’est que ça ? » je l’ai retiré et rangé dans ma collection de CD. Je l’ai réécouté la semaine suivante, et ça a été la révélation !

Vous êtes un groupe plus que respecté pour son éthique et la qualité de sa musique. Pouvez-vous nous conseiller des groupes de votre acabit qui font partie de la scène punk canadienne ?
De la scène punk, je dirais No Means No, on a grandi en les écoutant et ils sont toujours autant respectés, ces mecs sont super sympas, SNFU, je pense que c’est un des meilleurs groupes canadiens, DOA et d’autres groupes moins connus qui sont super comme Beyond Posession et Guilt Parade mais que tu risques d’avoir du mal à trouver, ce sont des tueurs !

En concert, si vous deviez jouer une seule chanson de Propagandhi?
En ce moment, j’aime jouer la chanson qui s’appelle « Without Love » extraite du dernier album, je l’adore. Je pense que je choisirais celle-ci, mais ça change tout le temps tu sais. Cette chanson parle de la mort et des gens qu’on aime. Je suppose que les gens ont tendance à dire que lorsque tu écris une chanson sur une personne mourante ou peu importe, et bien cette chanson est plus profonde que les autres. En ce qui me concerne, une chanson politique à propos de l’oppression au Rwanda ou une chanson personnelle sont  toutes les deux profondes, et nous touchent toutes les deux profondément.

SITE OFFICIEL
YOUTUBE

propa (28)