L’Oiseau : de la grâce par le croquis sur peau

Texte : Lauriane Mustacchi / Visuels : L’Oiseau / Photographies : Slaine Grew

Artiste au style empreint de poésie et de puissance L’Oiseau invite à découvrir un univers où les tatouages révèlent des émotions fortes, envoutent même, et subliment la peau grâce à la majesté qui en émane.

L’Oiseau a le souvenir de dessiner « depuis toujours » : autodidacte, il a commencé par des fanzines quand il était encore lycéen, avant d’exposer sur le port de Collioure dans une carriole pendant plusieurs années. Sa ville, berceau du fauvisme, a abrité les plus grands peintres du 20ème siècle ; elle a été sa première source d’inspiration : ses dessins représentaient les scènes de vie qu’il observait, les pêcheurs, les villageois qui se retrouvaient dans les bars, les villages alentours. Il exposait alors ses croquis sur le port de la ville. Son travail a été apprécié et reconnu par un galeriste qui l’a exposé à l’année pendant 8 ans.

La vie d’artiste lui correspondait, pour autant une réalité économique s’est imposée à lui un temps et il a occupé un poste dans le domaine de la décoration pour les enseignes de bars et de boîtes de nuit. Après plusieurs années dans une vie professionnelle qui ne lui convenait plus, il a voulu revenir au dessin, en souhaitant essayer quelque chose de nouveau. Il a été attiré par le tatouage en découvrant le travail de ses contemporains : seul médium qu’il n’avait encore jamais essayé, la peau est désormais devenue son chevalet. Pour se former, il a choisi de s’adresser à Fabien Belly Button : comme lui, Fabien est très orienté sur le dessin, plus que sur la culture du tatouage. Seb Inkme lui a également donné des conseils tout comme Léa Nahon qui l’a rapidement invité en guest à La Boucherie Moderne.

Depuis deux années maintenant il a son propre shop à Collioure, le Faubourg Tattoo Club, où il s’est spécialisé dans le croquis sur peau. Habitué à faire des œuvres de grande taille en dessin et en peinture, L’Oiseau a très vite proposé des grosses pièces à ses clients. La finesse de ses traits en noir et gris souligne les émotions qui émanent de ses tatouages mêlant à la fois douceur et puissance. Dans un style très académique influencé par Lucian Freud ou Eugène Boudin, l’artiste aime laisser la place à l’interprétation. Il permet ainsi au spectateur d’apporter sa signification propre à l’œuvre grâce à son expérience personnelle. L’artiste propose des flashs et prend des commandes ; il consacre une journée à chacun des projets. L’Oiseau aime particulièrement l’idée que ses clients, qui viennent à sa rencontre du monde entier, puissent découvrir Collioure et sa région grâce au tatouage.


Facebook / Instagram

jeter l encre-photographelifstyle-paris-ile de france-tatoo-portrait-tatouage-mondial du tatouage-photographe-villette-33 (2)

jeter l encre-photographelifstyle-paris-ile de france-tatoo-portrait-tatouage-mondial du tatouage-photographe-villette-35 (2)

cerf 2

angel

IMG_2361

paul 1