Liam Sparkes – Old Habits & fresh ink

Visuels : @Liam Sparkes / Photography : Noor Datis – First published in Issue ##1 SOLD OUT

Connu pour ses visuels à l’essence noir et à l’esprit « bagnards », Liam Sparkes est un de ceux qui ont très vite trouvé plongé leurs aiguilles dans de vieilles gravures, utilisant dot et hachures, pour piquer des motifs sombres à la façon de prisonniers russes ou de celle des mauvais garçons de l’infanterie française. Issu d’une génération anglaise précurseur d’un black work dans la lignée de Hooper et Duncan X, il nous parle de sa boutique : Old Habits dans l’Est Londonien et de sa vie inspirée par la philosophie d ‘Alan Watts.

Well known for his artworks with black essence and a prisonners tattoos inspiration, Liam Sparkes is one of those who quickly found his talent in old engraving, on russian prisonners photograph or thoses of old french military guys tattoos. From an english generiation of black work precursors as Hooper and Duncan X, he’s now talking about his own shop : Old Habits in East London and his new life inspired by Alan Watt’s philosophy.

Tu es le gérant d’Old Habits (Londres) depuis un an maintenant, comment cette occasion s’est présentée ?

Je voyageais et tatouais un peu partout dans le monde depuis quelques années alors c’était le moment opportun pour arrêter de voyager autant et me poser un peu. Je bougeais toutes les semaines, j’étais constamment ailleurs à cette époque. C’est sympa mais je vieillis, donc c’est une évolution logique pour moi.

You have been owning Old Habits for a year now? How did that happened ?

I was travelling around for maybe several years tattooing around the world so it was the moment to stop travelling so much because i was travelling every week, constantly. Its nice but i’am getting older so its good evolution for me.

Liam_Sparkes_Tattoo1

Tu as rapidement été rejoint par Duncan X depuis novembre 2016, c’est une de tes influences ! Comment as-tu reçu la nouvelle ?

Duncan X est venu nous rejoindre et c’est génial ! On est amis depuis 10 ou 12 ans désormais. Je me faisais tatouer par lui avant même d’encrer. C’est mon maître et une grande inspiration pour moi au même niveau que Thomas Hooper, qui est aussi un de mes maîtres en tattoo. C’est un rêve qui devient réalité d’avoir Duncan qui travaille chez Old Habits, c’est fou !

Now you have Duncan X joining you, since novembre 2016 ?

Yes its great ! We have been friends for 10 or 12 years, i was getting tattoos from him before i was even tattooing myself and he is my master and a big inspiration. Even Thomas Hooper, is also my master. Its a dream come true to have Duncan working there, its crazy.

Qu’en est-il de ta formation universitaire ? Tu as fait les Beaux Arts, cela t’a-t-il inspiré à devenir tatoueur ?

C’était il y a plus de 17 ans maintenant, je faisais de la sculpture et c’était une bonne inspiration pour faire de l’art et tout ce qui touche au domaine artistique. J’étais aussi très intéressé par l’Histoire de l’Art. Ce fut une bonne formation car j’ai intégré beaucoup de choses apprises artistiquement dans ce que je fais en tatouage. Une des choses que j’ai comprises grâce aux Beaux-Arts c’est que j’ai toujours aimé travailler avec mes mains. Dans tout ce que j’ai fait : de la batterie à la sculpture en passant par le tatouage… Tout à toujours été manuel.

What about your college / university years, did that inspired you to be a tattoo artist ?

It was 17 years ago, i was doing sculpture, and it was good inspiration for art and artistic things, i was very interested in art history, so that was good i guess. I put a lot of the things i learned artistically, into doing the tattoo thing. One thing i came to realize is that i’ve always liked working with my hands, everything i have always done : drumming or sculpture, or tattooing, it was always with my hands.

Travailles-tu toujours la sculpture ?

Non, j’ai abandonné. J’ai travaillé quelques mois après l’université pour un artiste sculpteur. Un vieux mec plutôt célèbre, pendant un an… et ça m’a donné envie de tout arrêter ! C’était une expérience étrange. Avec la sculpture il faut avoir beaucoup d’espace, c’est stressant. Peut-être qu’un jour je m’y remettrai, quand je serai plus vieux.

Do you still do sculpture ?

No i gave up, i went to work for an artist, sculpture artist, big old famous guy for one year, few months after i finished university and it made me want to stop ! Because it was a strange experience. And also with sculpting you need so much space, its stressfull, maybe one day when i’will be older, i will get back to it.

Liam_Sparkes_Tattoo7

Tu travailles un style inspiré par d’anciennes lithographies, pourquoi as-tu pris ce tournant, particulièrement ?

Au début je m’inspirais de lithographies car quand je me faisais tatouer, à l’origine, je recherchais tout particulièrement ce type de motifs. Mais à cette époque, il n’y avait peu de monde qui tatouait de cette manière. Le Black Work n’était pas aussi important qu’aujourd’hui. Seulement cinq personnes que je connaissais peut-être, tatouaient de cette façon. Ensuite, lorsque tu voulais simplement du noir, la plupart des tatoueurs tentaient d’ajouter quelques couleurs au design… C’était donc plus difficile il y a quelques temps de se passionner pour ce type de tattoos. Puis, j’ai rencontré Hooper et Duncan. J’étais à l’université en même temps qu’Hooper et j’ai fait mon premier tattoo avec lui. A l’époque, il encrait déjà un genre de tatouage similaire à ce que je cherchais. Aujourd’hui, la gravure me plait toujours mais c’est un peu redondant pour moi après toutes ces années. Maintenant, raconter des histoires en tatouage, de manière brutale et quasi dans l’absurde, c’est ce qui m’attire le plus. Je me concentre plutôt sur les émotions et moins sur la technique pure et dure. Mais au fond, j’adore toujours le style gravure.

« J’admire tout ce qui crée une atmosphère, un sentiment étrange »

 

Liam_Sparkes_Tattoo6

Your style seems inspired by old lithography ?

At the beginning yes, when i was getting tattooed originally that was the things i wanted, but at that time there wasn’t many people doing those things, black work wasnt really a thing. Maybe five people i knew were doing this things, and if you want to get just black sometimes tattoo artists wanted to put some colors. So before it was a bit difficult, then i found Hooper and Duncan. I was at the university with Hooper, at the same time, and i got my first tattoo from him and he was doing something similar. But now graving stuff its fine but a little bit boring for me, it’s just because i did it for so many years. So now i’m more inspired by telling stories with the tattoos and the brutal, absurd things. It’s more about the feeling than the actual technics, but i’m loving graving.

Tu as fondé ton univers sur une technique d’ombrage utilisant à la fois le dot et la hachure, est-ce toujours un élément important de tes compositions ?

Oui, j’utilise toujours de manière importante la ligne et le point. C’est assurément une inspiration technique majeure mais ce qui est le plus important pour moi c’est la sensation qui ressort de chaque pièce.

You still like to do this technics of dot shadings ?

Yes, with dots and lines too, definitly a inspiration but now more important for me is the feeling of the piece, you know.

Tu as été musicien pendant longtemps, tu jouais de la batterie, est-ce que la musique continue de t’inspirer ?

Autant j’aime le tatouage dans un style brutal autant j’aime la musique du même genre. Tout ce qui est très fort en émotions, comme les compositions de Chelsea Wolf. C’est la même chose avec le tatouage. J’admire tout ce qui crée une atmosphère, un sentiment étrange. C’est aussi ce que ressentent les gens lorsqu’ils voient ce type de tatouage. Je suis lassé de voir des tattoos qui n’ont aucun message, aucune signification ou ne révèlent rien comme les Mandalas. Personnellement, ils ne me touchent pas, c’est statique. On le regarde comme on regarderait un papier peint. C’est aussi pourquoi ce type de tattoo ne m’intéresse pas tellement.

Are you inspired by music ?

I love brutal music also. Things with feelings. I think, Chelsea Wolf stuff, the same with tattooing makes an atmosphere, something strange when people are looking at the tattoo. I’m bored of seeing tattoos that don’t say anything or don’t have anything, like maybe Mandalas, it doesnt do anything for me, its static. You look at it and its like wall paper, so i’m not really interested in that kind of tattoos anymore.

Liam_Sparkes_Tattoo5

Tu as toujours fait dans l’encre noir, pourquoi ne pas toucher à la couleur ?

Je n’aime pas la couleur. Je n’en ai jamais eu. Au début, j’ai fait des tattoos en couleur, dans un style old school traditionnel. J’ai utilisé toutes sortes de couleurs, car quand tu débutes et si tu veux devenir tatoueur, tu dois pouvoir tout encrer et tout connaître. Maintenant, cet état d’esprit a changé mais pour autant je n’aime toujours pas la couleur. C’est donc simplement un choix esthétique.

You still like dark, black ink, you don’t want to had colors ?

I don’t like color, i never had colors, at the beginning i was doing colors with old school traditional stuff, all kind of colors, because when you are starting you have to do anything, if you wanted to be a tattoo artist before you have to know everything. Now it changed but i dont like colors so it’s just esthetics choice for me.

Revenons à tes débuts, il semble que malgré ton entourage, tu aies débuté seul, es-tu passé par un apprentissage en bonne et dû forme ?

Après l’école j’ai joué de la musique pendant 10 ans et j’ai commencé à me faire tatouer cinq ans avant de devenir tatoueur moi-même. Je ne faisais que jouer de la musique pendant toute cette partie de ma vie et accessoirement, je travaillais dans une librairie. Je gérais la boutique, ce qui m’a aussi beaucoup inspiré car je suis totalement obsédé par les livres. J’en ai énormément. Ensuite, j’ai commencé à tatouer chez moi. J’étais marié pendant six ans et lorsque j’ai commencé à tatouer, ma femme m’aidait à m’organiser avec la clientèle chez moi. J’ai continué pendant quelques années avant de travailler chez Shangri Las. Ce fût le seul shop de Londres pour lequel j’ai travaillé.

After school did you do an apprentiship ?

No,After school i just played music for ten years, and just getting tattooed for five years before I was started tattooing. It was just playing for all that part of my life and working at a book shop, managing a book shop, that was also a big inspiration. I have a big obsession with books. I have many many books. After I started to tattoo at my house, i was married for six years and i was tattooing, and my wife was helping me to deal with costumers in my house and stuff like that and I continued doing it in my house for few years and then i started working in Shangri Las. It’s the only shop in London i ‘ve worked for.

Quelle question aimerais-tu que l’on te pose ?

Je m’intéresse beaucoup à la philosophie d’Alan Watts. Il a beaucoup inspiré ma vie récemment. Je recommande largement ses écrits à tout le monde. Sa philosophie permet d’apaiser son âme et de rendre les choses simples.

Which question somebody never asked you and you would like it to ?

I’m very interested in Alan Watts, is a big inspiration for me in life, he’s a philosopher and it’s big inspiration for me. Thats someone I would recommend to everyone, he puts your mind at peace and make things simple.

Souhaiterais-tu que tes clients réfléchissent un peu plus au sens donné à leurs tatouages ?

Lorsqu’il s’agit de se faire tatouer, on ne devrait pas trop y penser en réalité. La manière dont j’apprécie le plus travailler est à partir de cette impulsion. J’aime que les clients soient juste partants et choisissent quelques options. S’ils n’y pensent pas trop, c’est aussi plus spontané et ça ne peut qu’apporter un meilleur résultat que lorsqu’on y réfléchit depuis longtemps. D’ailleurs les clients français ne sont pas les plus spontanés. En général, ils aiment avoir le contrôle sur ce qu’ils vont se faire encrer, ce qui peut parfois être problématique. Il est préférable de se laisser aller, c’est aussi ce qu’enseigne Alan Watts. Laisser la vie venir à soi plutôt que d’essayer de la contrôler, c’est une philosophie qui fonctionne également avec le tatouage.

Would you like your customer to thing more about the tattoos they wanna get ?

I think in terms of getting tattooed, people shouldn’t think about it too much. The way i like to work a lot, is with impulse, I like them to just be open and choose a few option. If they didnt think about it it’s spontenous and can be better than something you think about for a long time. Yes, customer in France they are not as spontenous as people in the rest of the world. In general they like to control what they are going to get, which can be a problem. Sometimes its better to let go the control, that’s another thing that Alan Watts is saying like letting life happen to you instead of willing to control your life, that’s one philosophy that works when getting tattooed.

Te fais-tu encore piquer ?

Plus vraiment maintenant, je suis complet, tout est rempli. Ces dernières années je me suis fait tatouer par des amis, la plupart tatoueurs eux-mêmes. Si c’est le bon moment, j’aime le faire de cette mais j’ai beaucoup appris de l’époque où je commençais à tatouer. Je ramenais toujours une image de ce que je voulais et après quelques années j’ai compris que c’était mieux de faire ce que le tatoueur avait prévu, parce que l’artiste est habitué à regarder beaucoup d’images et se confronte quotidiennement à l’Art et l’imagerie tattoo. Ils ont une bibliothèque d’images importante et ils savent parfaitement ce qui sera esthétique. Ils s’y connaissent bien mieux que quelqu’un qui regarde quelques images de temps à autre. Donc j’ai moi-même appris à lâcher prise quand je me fait tatouer.

« Laisser la vie venir à soi plutôt que d’essayer de la contrôler, c’est une philosophie qui fonctionne également avec le tatouage. »

Did you get tattooed by some great tattoo artist ?

Now, not so much, i’m finished, and everything is full. The last few years i just get tattooed by friends, mostly tattooers. If the moment is right i like to do that. But there is one thing i learned from the begining when i started to get tattooed. I always brought a picture of what i want etc, after few years i realized that it is better to do what the tattooer has, cause the tattoo artist always sees a lot of images every day, they have lot of images and they know how it looks good and they know more than someone looking at some pictures sometimes. So I learned to give up the control when i get tattooed.

Tu t’es aussi fait encrer par Guy Le Tatooer, non ?

On avait l’habitude de voyager ensemble et j’ai cumulé pas mal de pièces de lui, un peu partout, des petits flashs. On s’est beaucoup tatoués l’un l’autre et c’était une chouette expérience de voyager avec lui. C’est un des meilleurs je dirais, un trés bon tatoueur.

You get tattooed by Guy ?

Yes, we use to travel together and i have a lot of pieces from him, all over the place, little pieces, we tattoo each other a lot, it was a really great experience to travel with him, he’s one of the best I would say, a really good tattooer.

Qui est dans ton équipe à Old Habits ? Une petite présentation s’impose !

Il y a deux mecs maintenant : Ryan Jessiman et Caleb Kilby. Deux disciples d’Hooper, ils sont l’un comme l’autre extrèmement tatoués par ce dernier et sont dans la même tranche âge. Ils font partie de la même génération que moi, sur ce point , c’est parfait. Les autres gars et Clare sont cools, ils continuent la tradition d’un tatouage noir, profond et brutal avec des motifs intéressants. Pour autant je ne veux pas faire d’Old Habits un sanctuaire du black ink, l’essence du shop ça reste basé sur une boutique à l’ancienne avant tout, comme un classique tattoo shop devrait encore l’être. Et non uniquement le noir, autrement ce n’est pas bon. J’aime le côté classique et traditionnel.

Who is your team at Old Habits ?

There are two guys now, Ryan Jessiman and Caleb Kilby they are also disciple of Hooper, they both have most tattoos of Hooper, they have the same kind of age and are from the same group of people as me, so its perfect for that. And the other guys and Clare are cool, they are good continuing the tradition of bold black, brutal and interesting tattoos. But i don’t want the Old Habits to be just a black shop, the essence of the shop is just to be like an old school shops, like a classic tattoo shop should be. Not like just black, otherwise its not good, i like the old classic & traditional.

« Ce qui est le plus important pour moi c’est la sensation qui ressort de chaque pièce. »

Quels sont tes futurs projets ?

Je voudrais vivre une vie facile donc j’en construis les fondements autour de moi afin de vivre facilement. Ne plus avoir le stress de ces dernières années même si j’avais le sentiment que je devais me prouver quelque chose, une sorte de mission dans la propagation du monde du tatouage noir et brutal et je pense que j’y suis parvenu. C’est aussi quelque chose qu’Alan Watts énonce et qui a changé ma vie. Il a dit que : « Supposons que nous sommes capables de rêver chaque nuit de ce que l’on souhaite. Et naturellement dans cette aventure de rêves, vous réaliseriez toutes vos envies. Vous auriez toutes sortes de plaisirs, et après plusieurs nuits vous vous diriez «  c’est super ! ». Mais si vous vous laissiez aller à la surprise et que vous tentiez un rêve qui n’est pas sous contrôle. Ainsi quelque chose arriverait de totalement imprévu. Alors vous deviendriez de plus en plus courageux et vous vous lanceriez dans des défis plus grands et plus ambitieux que ce à quoi vous rêviez. Et finalement vous rêvez simplement d’être là.»

Je pense que la vie c’est tous ces différents rêves. Pour moi, la sculpture en est un, jouer de la musique en était un autre, travailler dans une librairie également, maintenant quand j’y repense j’y songe en tant que des rêves réalisés. Peut-être que tatouer et voyager est aussi un autre rêve et un jour je me réveillerai de celui-ci là où je suis à présent. Ce que j’essaie d’expliquer c’est que parfois tu finis par faire quelque chose et simplement le faire. Et tout à coup tu te réveilles et te dis : c’est ce que je suis. Tu n’avais jamais réellement songé à partir dans cette voie mais en dehors de cela, être tatoueur reviens un peu au même. Un jour tu te regardes dans le miroir et tu te dis « fuck » . Je suis vieux, couvert de tatouages maintenant. Alors, tu te réveilles et tu commences à rêver de la situation actuelle. Si ça a du sens. Personnellement, mon rêve maintenant est de prendre la vie comme elle vient.

What’s next for you ?

I want to live an easy life so I’m constructing the operatus around me so I can live easy, yes. Not have the stress of the last few years, but i had to prouve something to myself probably to spread the world of black, brutal, tattoos, and I think I did that, so that was a successfull job. That’s like one thing that Alan Watts says and changed my life, he said that : « Let’s suppose that you were able every night to dream any dream you wanted to dream,

and you would naturally as you began on this adventure of dreams, you would fulfill all your wishes. You would have every kind of pleasure, you see, and after several nights you would say, “well that was pretty great.”But now lets have a surprise, lets have a dream which isn’t under control. Well something is going to happen to me that i don’t know what it’s gonna be. Then you would get more and more adventurous, and you would make further and further out gambles as to what you would dream, and finally you would dream where you are now.»

I think life is like lots of different dreams, so the sculpture is one dream, playing music was another dream, working in a book shop is another dream, now I look back and i see them as dreams and they are finished, so maybe tattoo is a dream and travelling another dream and one day i’ll wake up. What i am trying to say, is that sometimes you end up doing something, and you just do it. And then you suddenly wake up and say ; this is what i am. You havent thought about becoming this, but beside getting tattooed one day you loook at the mirror and yu say « fuck », i’m old cover of tattoos now, so you wake up and start to dream where you are now. If that make sense. So now I’m on a dream of taking life easy.


 

Informations :
Old Habits
364 Kingsland Road
London E8 4DA
+44 (0) 2o3 609 0931
oldhabitstattoo@gmail.com
www.oldhabitstattoo.com

Instagram : @liamsparkessok // @oldhabitstattoo

Liam_Sparkes_Tattoo2

Liam_Sparkes_Tattoo3

Liam_Sparkes_Tattoo4