Le bal des Freaks

Auteur de fanzines et musicien, Mathieu est aussi connu pour ses custo’ et design sous le nom de Freak City. Un univers rempli de mecs bizarres et de bad girls, très rock’n’roll au service de la couleur pimpante et décalée. 

Depuis quelques années il a délaissé l’organisation de concerts punk et hardcore pour le marqueur. Des projets qui sont bien lancés puisqu’entre diverses collaborations en tout genre et notamment pour Vice, il sera présenté parmi d’autres artistes exposés lors du rendez-vous annuel : BDX – LAX, qui invite à l’échange entre les deux métropoles océanes : Bordeaux et Los Angeles. Freak City s’est vu aussi sérigraphié par l’ Atelier Arrache toi un œil, et a réalisé l’illustration d’une planche de skate pour le groupe punk rock Guérilla Poubelle. Une assurance de plus que son style devient un incontournable de l’iconographie rock française.

freak city

 

Smell like teen spirit

Illustrateur indépendant, Freak City c’est un peu le bon équilibre entre art théorique et crayonnage alternatif. Le feutre à la main, il a déjà réalisé entre, trente et cinquante affiches pour des concerts bordelais, toulousains, et parisiens. Angry Samoans, Vitamin X entr’ autres ont choisi l’artiste pour des illustrations de tee-shirts et affiches. Influencé par le punk rock old school, mélomane de tout ce qui est rapide et efficace – en plus ou moins trois accords – son graphisme à une pâte singulière qui en fait un illustrateur atypique. Entre graphique et BD, influences do it yourself (DIY) et pop culture baignée dans les années 80, cet hyperactif tatoué s’inspire autant de BD Rock franco-belge que de culture skatetrash et cinéma de rue. Pas étonnant qu’il soit alors exposé pour la troisième édition de BDX – LAX du 13 juin au 13 juillet prochain à la cité mère du talentueux crayonneur.

1926760_695297693865935_1453577345776703211_n

Une histoire de bandes

Les décors urbains ayant toujours influencé ce chantre du DIY, seront exposées ses dernières collaborations avec la scène punk rock parisienne. Y compris, la cover d’Interior Queer qui laisse planer le mystère sur un style musical, bien loin du rose bonbon usité par l’artiste. Plus électronique, la musique synthétique de Splash Wave s’accorde elle, parfaitement avec l’ambiance Miami Vice de la pochette. Barlouds, voyous et petites frappes s’intègrent à des scènes de rue façon comics et BD qui rappellent une adolescence sous le couvert des 80’s et 90’s. S’essayant à de nombreux supports, il travaille en duo avec l’Atelier Kobalt pour des motifs uniques, il est aussi à la rédaction du fanzine SexBeforeSuicide et illustre des articles pour Schnock our XXI. Curieux, le dermo pirate, use aussi les Posca sur la peau à coups de jeux de mots potaches au sein du collectif SkinJackin. Le moment d’aller creuser un peu plus autour de cet indomptable du crayon fluo.

As-tu toujours su que tes dessins seraient liés à la musique punk rock et alternative?

Freak City : Hormis mes hypothétiques pochettes pour des groupes imaginaires que je faisais déjà à 15 ans, vers 20 ans, j’ai commencé à organiser des concerts à Bordeaux et à m’impliquer. Au début, mes pochettes étaient surtout des découpages DIY, puis ça a évolué avec l’infographie et la sérigraphie. En plus de l’impact visuel, j’étais surtout intéressé par le groupe pour qui je la réalisais, comme c’est le cas pour les affiches de Fucked Up, True Colors, Black Listed. Quand j’étais gamin je trouvais que le punk rock avait une imagerie dangereuse, ça m’impressionnait. Les visuels hard comme ceux des squelettes d’Iron Maiden… Cet aspect visuel a toujours été aussi important que la musique. Puis j’ai retrouvé ça dans le punk rock et avec des groupes comme Minor Threat, Gorilla Biscuits ou Nofx. J’ai toujours dessiné en fonction de ce que j’écoutais.

Qu’est ce qui a marqué ta plume d’illustrateur?

Freak City  : Quand j’étais gosse, je regardais les Tortues Ninja et tous ces dessins animés m’ont marqué. C’était la période du skatecore et les pochettes de Black Flag de Raymond Pettibon m’ont inspiré. Mais aussi la BD rock des années 80 en France qui se ressent pas mal dans mes personnages qui ont eux aussi cet aspect tordu. Jannot, Marguerin, Charles Buns, D. Clowes et tout cet univers de banlieue sombre et trash avec constamment cette touche d’humour, c’est vraiment mon univers de prédilection, plus que les Comics Marvel ou DC. Du coup dans mes dessins on retrouve cet univers urbain déjà creusé chez mes auteurs fétiches : Jano, Jim Phillips, Pierre de La Police, Ed Repka et Will Sweeney.

Tu travailles souvent au marqueur, avec des typographies et des personnages trash, quelles sont les étapes de ton travail?

 J’aime bien qu’on me définisse un univers dans lequel je peux ensuite évoluer. Pour le noir et blanc je travaille à l’encrage, encre de chine ou marqueur. Puis l’étape marquante de mon travail avec les affiches a été le passage à la sérigraphie, avec l’affiche pour Angry Samoans, qui représente une cinquante d’heures de travail. C’est un travail de A à Z, c’est vraiment DIY pour le coup ! D’abord, je conçois l’univers qui doit être pensé en sérigraphie. Il faut adapter le format, la superposition des couleurs, leur choix et enchaîner les petites étapes avant la découpe. J’en avais eu pour une cinquantaine d’heures au total pour l’affiche des Angry Samoans! Dernièrement j’ai commencé la mise en couleur manuelle car le rendu est plus vivant je trouve et surtout, on n’a pas le droit à l’erreur, ça n’a rien à voir avec une infographie plus statique.

Quels sont tes derniers projets ? Et ceux à venir ?

 Ces derniers mois j’ai pu exposer en résidence collective avec Cool Jo de Bordeaux et Laguigui chez DMA Galerie à Rennes, chaperonné par Phenum, la marque de skate et surf culture bretonne. Je prépare aussi pour juin l’expo BDX-LAX pour laquelle je vais réaliser des fresques, des sérigraphies, des dessins et volumes. Je planche aussi sur la nouvelle collection de l’Atelier Kobalt, qui sera présentée dans divers expositions et stands dès fin Mai avec toujours autant de design au goût acide et 80’s coloré et funky. Et quand le temps me le permet des pochettes et tee-shirts de groupes !

www.freakcitydesigns.com