« Les petites filles modèles » de Jessica Harrison

« The Painted Ladies » est une nouvelle série de figurines intégralement tatouées dans le style traditionnel, réalisée par Jessica Harrison. Une première exposition parisienne « solo » pour cette artiste découverte lors de l’édition 2011 : « Hey ! Modern Art & Pop Culture ». Dès le 15 mai et jusqu’au 24 juin, ses œuvres atypiques seront exposées à la Galerie LJ.

Cette artiste anglaise hantée par les poupées en céramique kitsch de sa mère, décide une fois adulte, de détourner ces « demoiselles à marier » en véritables princesses tatouées. En plus de tuer l’image, trop parfaite, de ces figurines féminines décapitées ou éventrées, Jessica les fait renaître ici avec une nouvelle peau encrée. Décalée mais esthétique, la réflexion de Jessica Harrison autour du tatouage démarre avec l’exposition «FLASH» (en référence aux planches de tatouage). Elle y imprime alors la peau humaine à partir d‘écrits du philosophe Michel Serres. Atypique, la jeune femme étudie la sculpture en 2000 au College of Art d’Edimbourgh (Ecosse). Diplômée d’un PhD en sculpture, elle porte ses recherches sur la «tactilité» dans ce domaine et montre une certaine fascination pour le corps humain. Ses études la mèneront même à écrire un mémoire de Master portant sur la mort et la dissection dans l’art contemporain britannique. L’étrangeté de ces œuvres se décline au travers de la pierre, du silicone, de la porcelaine et plus inhabituel : la peau ou l’os.

A voir, son crâne rempli de dents humaines, on se dit que son art pourrait facilement trouver sa place au sein d’un cabinet de curiosités.

Galerie LJ
Jessica Harrison

Vernissage Jeudi 15 mai de 19h à 21h30

Galerie LJ
12 Rue Commines – 75003 PARIS
Métro Filles du Calvaire

Jessica Harrison