Démonia, la grand-messe du fétichisme est de retour

Texte et photographies : François Capdeville

Le 28 octobre prochain, la grand-messe du fétichisme orchestrée par Démonia est de retour au Faust, à Paris. Au programme : cuir et latex, évidemment ! L’occasion de revenir sur l’édition 2016 où se sont croisés amazones harnachées, esclaves affriolants et dresseurs cravachés.

En célébrant ce qu’on appelle communément les « contres-cultures », il est important de valoriser toutes les démarches artistiques et formes d’expressions dites « alternatives ». Souvent présent dans l’esthétique BDSM, et inversement, le tatouage porte aussi toujours cet « aura » de liberté sexuelle, qui lui fait parfois défaut. Un préjugé qui tient aussi dans les moeurs et dans l’histoire de son lien indéniable avec toutes formes de libertés confondues.

Une étude sociologique s’impose ! Mais pas pour aujourd’hui, à l’occasion de la prochaine soirée Démonia prévue le 28 octobre au Faust à Paris, découvrez en photographies, l’ambiance fantasque mais aussi respectueuse de ce temple de la fessée.

 

demonia21

demonia2

demonia53

demonia36

demonia45

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer