La Demonia « Scary Party »

Texte et photographies : François Capdeville

La soirée alternative BDSM*, Demonia « Scary Party » qui s’est déroulée sous le mythique Pont Alexandre III aura rassemblée près de 1500 personnes. Le tout pour célébrer toutes les sexualités, latex et tatouages en prime !

La grand-messe fantasque des amoureux du fétichisme a célébré Halloween lors de sa seconde « Scary Party ». 1500 personnes se sont retrouvées pour, certes, faire la fête, mais aussi célébrer toutes les sexualités. On déambule entre amazones harnachées de cuir, dobermans soumis, rescapées de l’univers post-apocalyptique de Mad Max et autres vikings bien virils.

Cette soirée organisée par la boutique fétichiste Demonia fait également office d’espace d’expression qui rassemble ce que l’on appelle communément les contres-cultures et ses expressions artistiques liées. Parmi celles-ci, le tatouage prend toute sa place et nous rappelle qu’il est un art transcendant différents univers.


*Le sigle BDSM (pour « bondage, discipline, sado-masochisme ») désigne une forme d’échange sexuel contractuel utilisant la douleur, la contrainte, l’humiliation ou la mise en scène de divers fantasmes dans un but érogène. Au centre des pratiques sadomasochistes et fondé sur un contrat entre deux parties (pôle dominant et pôle dominé), le BDSM fait l’objet de pratiques très variées.

Site de la soirée / Boutique

demonia

Demonia0

tatoo2

demonia1

tatoo1