Wasted : la french touch « live fast, die young »

FB DEBARDEUR WASTED BURDEAUX

Surfant sur le retour modesque des 90a�?s, Wasted, crA�A� en 2012, est la marque de toute une gA�nA�ration bercA�e par le rock, le skate et la culture DIY. Plus skateurs que « hipsters », mais surtout bercA�s par le rock, le garage et la pop, les deux jeunes entrepreneurs de Wasted manient le tee-shirt avec dextA�ritA�.A�

Xiang Fang Ye et Johan Liebel ont dA�clinA� leur passion sur un produit qui les suit depuis toujours : le tee-shirt. A� Quand on A�crit a�� Loser a�� en gros dans une typo trA?s heavy mA�tal, ca��est clairement un clin da��oeil au label de Seattle : Sub Pop, qui a marquA� les annA�es 90 et notre univers musical A�A�rA�vA?leA�Fang, crA�ateur de la marque. Fort d’un succA?s fulgurant avec leurs bonnets qui arriveraient presque aujourd’hui, A� nous agacer, Wasted dA�cline ses influences allant du cinA�ma de Larry Clark A� la pop de Liverpool et au MA�tal.A�Ils commencent avec une machine A� pression dans leur garage avant de dA�velopper leur tendance pour la musique indA�.A�Pour dA�poussiA�rA� le simple tee-shirt sA�rigraphie ils font dA�sormais appel au graphisme d’artistes souvent multidisciplinaires. Mais A?tre passionnA� et entreprenant ne suffit pas A� acquA�rir un succA?s commercial. Car pour autant les deux amis ne sont pas graphistes. Ils commencent A� sa��entourer da��autres jeunes talents, plus ou moins diffA�rents. La collaboration devient alors une A�vidence : A� Yugo, on le connaissait depuis toujours, on a toujours voulu faire quelque chose avec lui car on voulait sa��entourer de nos amis, en plus da��aimer son travail A� confient-ils. Dernier en date A� se voir entrer au sein da��un panel que Wasted sait choisir pour sa particularitA�, Yugo Jeberg, photographe, publie son livre, en vente sur le site de Wasted et A�labore avec la marque, tee-shirts et sweatshirts. Des photographies oniriques, mode et parfois dA�calA�es A� la��image da��une gA�nA�ration au tempA�rament dA�sabusA�. Savoir sa��entourer est donc une prioritA� pour le duo dA�terminA� A� donner A� sa marque toute la qualitA� et le temps mA�ritA�s.

moi

Pegaz Design est un de leurs petits protA�gA�s, rencontrA� chez un de leur premier distributeur parisien (le skateshop Landscape Rockshop, rue keller A� Paris), le tatoueur et illustrateur propose un style plus brut de dA�coffrage, typA� traditionnel et s’imprA�gnant des dA�tails dot, avec des canevas, des tA?tes de loups et couteaux A� crans rappelant l’influence d’artistes moderne comme Tom Gilmour. FaA�onnA� par le tatouage, un art qua��il a acquis sur le tard, il traduit un savoir-faire complexe pour un rendu trA?s actuel : A� Mes illustrations sont trA?s A�purA�es et facilement identifiables, quand on sa��est rencontrA�s avec les gars de Wasted, on sa��est trA?s vite cernA�s pour crA�er des designs qua��on aimerait nous-mA?mes porter, tout simplement A�, raconte Toma qui ne cesse de mA?ler dessin et tatouagea�� A� Souvent je me pose la question : tu te tatouerais ce truc ? A�, un autre domaine que transcende Wasted avec aisance.

Avec ces design rA�alisA�s en France et une production qui privilA�gie la qualitA� A� la quantitA�, Wasted dA�ploie jusqua��A� une trentaine de points de vente, en France, en A� peine deux ans. En plus de vouloir dA�velopper la silhouette parfaite du skateur branchA� avec des jeans, ils se sont aussi amusA�s A� nous procurer des boards aux motifs enfantins et gribouillA�s signA�s : Simon Lecoq. Avec cette collaboration A� Paris x Manchester A�, Wasted construit un nouveau pont entre musique et skate culture, pour rapprocher leur passion de la brit pop et le Paris urbain qua��ils ont toujours aimA�. La planche du mA?me nom se complA?te alors comme un dyptique. La��avancA�e de Wasted est rapide et sa��ils ont enfourchA� la vague, ils savent aussi la rider : A� dans la nouvelle collection on exploite le motif abstrait, les inspirations 80a�?s et New Wave A� ajoute Fang. De la dA�brouille, faA�on DIY A� la curiositA�, Wasted est loin da��A?tre le projet de fin da��annA�e da��A�tudiants en A�cole de commerce…

http://wasted.fr/fr/

Par Tiphaine Deraison

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest