Les portraits de tatoueurs signA�s A� Desert Ink A�

UNEdesertink

La sA�rie photographique « Desert Ink » de Jonathan May raconte en image le quotidien da��anciens membres de gangs reconvertis en tatoueurs. Une fois sortis de prison, les artistes du shop « Art and Ink » ont prA�fA�rA� manier le dermographe plutA?t que les armes. Jonathan May a eu le privilA?ge de capturer la��intimitA� de Chip et de son crew dans le dA�sert Californien. Une sA�rie photos noir et blanc rendue visible au traditionnel Leica.

Ca��est en accompagnant un ami se faire tatouer en mA�moire de sa dA�funte mA?re que Jonathan May dA�couvre le studio « Art and Ink« . Son ami souhaite se faire encrer des mains priant avec un chapelet, on lui conseille alors les artistes mexicains da�� « Art & Ink« , shop de tattoo situA� A� Coachella, en Californie.

Jonathan dA�couvre la��histoire de ces repentis rA�cemment sortis de prison par un autre ami, Bill. Il lui explique que Chip et son crew da��artistes ont souhaitA� fonder le shop « Art & Ink« A�pour A�chapper au cercle infernal des gangs et ainsi trouver un nouvel exutoireA�: la��art du tatouage. La prison aura A�tA� une forme A�A�spA�cialeA�A� da��apprentissage pour ces tatoueurs.

FascinA� par le passA� de ses membres, Jonathan dA�cide de capturer le quotidien de cette fraternitA� mexicaine. Les clichA�s ont su saisir le paradoxe de ces A�A�repentisA�A� qui ont conservA� toute la��attitude des chicanos : voitures et vA�los A�A�LowridersA�A�, pit-bulls et armes A� feu.

Des photos surprenantes mais pour le moins lA�chA�es. Jonathan explique dans une interview au A�A�Smith JournalA�A� que si ces anciens criminels de gangs ont dA�cidA� de changer de vie, ils sont stigmatisA�s par leurs tatouages de gang. Ca��est une des raisons pour laquelle, ils restent armA�s.

ART & INK TATTOO STUDIO
51645 Harrison St
Coachella, CA 92236

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest