Samuele Briganti, trad à l’italienne

 

Avec des couleurs flashy, des lignes noires et solides et une esthétique de marins digne des plus grands, Samuele Briganti est un héritier émérite du traditionnel américain. Il est originaire d’Orbetello, une petite ville au sud de la Toscane où il a tatoué pendant vingt ans avant de venir récemment s’installer à Florence.

With flashy colors, black and bold lines and an atmosphere of sailors worthy of the greatest, Samuele Briganti is an outstanding heir to the American traditional style. He comes from Orbetello, a small town in southern Tuscany where he tattooed for twenty years before recently moving to Florence.

Comment et pourquoi es-tu devenu tatoueur ?

J’ai commencé le tatouage très jeune (en 1996) quand j’avais 13 ans et les tatouages m’avaient toujours fasciné. Mes premiers clients étaient mes amis, j’ai aménagé un minuscule espace de travail dans la maison de mes parents et bien sûr, je n’ai pas demandé d’argent pendant longtemps. Certains d’entre eux m’ont payé avec des mixtapes ou des magazines de tatouage. J’ai de bons souvenirs de cette période de ma vie.

Quand je n’étais pas dans ma petite chambre, je passais mes journées dans la seule boutique de tatouage de ma ville. Le propriétaire était un ami, je m’asseyais dans la salle d’attente, je gardais le magasin en ordre, je sortais les poubelles et j’écoutais la machine à tatouer. Après des mois, il m’a finalement laissé aller dans la salle de travail, et j’ai pu enfin le regarder tatouer.

Pendant mes études secondaires, j’ai aussi travaillé dans un magasin avant d’avoir 18 ans, qui est l’âge légal pour créer sa propre entreprise, et dès que j’ai été légalement en mesure de le faire, j’ai ouvert « Drum Tattoo ».

Pourquoi je suis devenu tatoueur, je ne sais pas, c’est juste quelque chose que j’avais à l’intérieur, je devais m’exprimer et le tatouage était le médium parfait.

How and why did you become tattooist?

I started tattooing in a very young age (in 1996), I was 13 and tattoos had always fascinated me; my first customers were my friends; I set up a tiny working space in my parent’s house and of course I didn’t ask for money for a long long time. Some of them paid me with mixtapes or tattoo magazines. I have good memories about that period of my life.

When I wasn’t in my tiny room, I spent my days in the only tattoo shop in my town; the owner was a friend and I would just sit in the waiting room and keep the shop tidy, take out the garbage and hear the tattoo machine. After months he eventually asked me to go in the working room, and I could finally watch him tattooing.

During high school I also worked in a shop before turning 18 (legal age to open your own business) and as soon as I was legally able to have my shop I opened “Drum Tattoo”.

Why I became a tattooer, I don’t know, it’s just something I had inside, I needed to express myself and tattooing was the perfect medium.

Comment définis-tu ton style ?

Personnellement, je n’aime pas les étiquettes, mais mon style s’inspire sûrement des anciens tatouages américains traditionnels. J’aime que mes tatouages soient propres et épais, comme Bert Grimm a dit une fois  » vous pouvez reconnaître un bon tatouage quand vous pouvez clairement voir le sujet de l’autre côté de la rue ».

How do you define your artistic style?

I personally don’t like labels, but surely my style takes inspiration from the old traditional American tattoos. I like my tattoos to be clean and bold, as Bert Grimm once said “ you can recognize a good tattoo when you can clearly see the subject from across the street”.

Qui sont tes mentors dans le traditionnel ? Pourquoi as-tu choisi ce style ?

Tous les artistes du passé, Bert Grimm, Amund Dietzel, Ben Corday, George Burchett, Joe Lieber, Owen Jensen et bien sûr Sailor Jerry. Au début de ma carrière j’ai tatoué tout ce que les clients me demandaient, alors je suis passé du celtique au japonais et au tribal, et tous ces tatouages à la mode des années 90.

Plus tard, j’ai commencé à montrer plus d’intérêt pour le traditionnel américain parce que j’adorais la façon de dépeindre des images significatives avec des lignes simples, des noirs profonds et des couleurs.

J’ai aussi été fasciné en regardant des dessins du début des années 20 ou 30 et ils étaient encore si actuels. J’aime l’idée de quelque chose de permanent et qui n’est pas à la mode, donc potentiellement jamais démodé. A l’époque, en Italie, le traditionnel n’était pas très connu, donc avec un groupe de collègues, on a commencé à étudier et répandre ce style.

Who are your mentors in traditionnal ? Why did you choose this kind of style?

All the artists from the past, Bert Grimm, Amund Dietzel, Ben Corday, George Burchett, Joe Lieber, Owen Jensen and of course Sailor Jerry.At the beginning of my career I tattooed anything the customer asked, so I switched between celtics, japanese, tribals, and all those trendy 90’s tattoos.

I later began to show more interest in American Traditional because I loved the way they could depict meaningful images with simple lines strong blacks and colors.

I was also fascinated by the fact that looking at drawings from the early 20’s or 30’s and they were still so actual; I liked the idea of something permanent and not fashionable, so potentially never out of fashion. Back then, in Italy Traditional Tattoos was quite unknown, so me and a bunch of my collegues started studying and pushing this style.

Es-tu intéressé et influencé par l’Histoire du tatouage ?

Bien sûr, nous avons encore beaucoup à apprendre du passé. Je pense aussi que l’histoire du tatouage devrait être étudiée par tous les apprentis pour vraiment comprendre ce que les tatoueurs et les tatoués ont dû surmonter dans le passé. Méprisés pendant des décennies, ils ont dû cacher leurs tatouages et ne pas les afficher à l’inverse d’aujourd’hui.

Are you interested and influenced by old tattoo History?

Of course, we can still learn so much from the past. I also believe tattoo history should be studied by all the apprentice, to really understand what tattooers and tattooed people in the past had to go through, despised and mistrusted fordecades; they had to hide tattoos from society and not flaunt them like today.

Que préfères-tu dans les tatouages marins ? Pourquoi aimes-tu les tatouer ?

J’aimais beaucoup dessiner des compositions nautiques parce que je m’inspirais des paysages autour de moi. Aujourd’hui, mes sujets préférés sont toujours les sujets traditionnels, comme les animaux, les fleurs, les motifs nautiques, mais j’aime expérimenter et mélanger les designs, les diviser et ajouter une petite touche de folie !

What do you prefer in navy tattoos? Why do you like to tattoo it?

I liked a lot to draw nautical compositions because I took my inspiration from the landscape around me. Today my fave subjects are still the traditional ones, like animals, flowers, nauticals, but I like to experiment more, and mix the designs, split them and add a little crazy twist!


Instagram

Bold Will Hold,

Florence, Italie