Rocky Grononos : insolence acidulée

rocky-une

Déjanté, le trait de Rocky Grononos est proche du graffiti et des griffonnages de nos cahiers de 3eme B. Le tatoueur officie à Canine, un studio qui a récemment ouvert à Marseille. Pourquoi Grononos? Car c’est le blase qu’on lui donnait : « quand j’étais petit et obèse ».

Avec comme premier amour, avec un grand A, le graffiti ; le jeune tatoueur ne pouvait qu’aimer ce style de vie encrée. Partager et voyager l’ont poussé à évoluer dans ce milieu et à travailler un style empreint d’un goût acidulé très 80’s. Loin de se figer aux classiques du genre mais fan de leurs aplats, il n’est donc pas étonnant que Grace Jones, icône de la mode, chanteuse et actrice soit une de ses inspirations. La photographie en fait aussi partie, tout comme un « gros » clip de Busta ou d’Eminem. Car ce que viennent chercher les clients du tatoueur, c’est bien cet esprit décalé et survolté qui leur permet de confronter les univers.

Serpents flingueurs, animaux rigolos et « Master Splifter » sont ses sujets favoris mais il peut aussi encrer des motifs traditionnels, personnages et paysages travaillés avec une palette pastel mais toujours à la sauce « Grononos ». « J’essaie de travailler mes couleurs de manière spontanée, j’ai envie qu’elles soient sexy pas forcement pleines d’effets […] Pour l’instant les teintes acides me vont bien. ». Si ses flashs sont pratiques et prêts-à-l’emploi, mais surtout désopilants, Rocky est décidé à s’adonner à de plus gros projets sur des corps complets.


 

Instagram // Facebook//@caninetattooshop

rocky grononos, flash, tattoos, ink rocky grononos, flash, tattoos, ink rocky grononos, flash, tattoos, ink

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest