Mahell Tattooer, fantaisies en noir et gris

mahell une

Imagerie enfantine, fine line, illustration et flashs à gogo, Mahell De Narval encre son univers fantastique à la Cour des Miracles, à Toulouse. Des sages voyageant en escargot aux loutres à vélo, Mahell étonne d’imagination. Ses planches de flashs, simplement en noir et gris, aiguisent l’envie de remplir son corps comme on remplirait sa tête de contes et légendes.

Son histoire commence par l’influence d’un grand constructeur de machine : « Je passais pas mal de temps à squatter dans le shop en face de mon lycée, par chance c’était celui de Bruno Kea et je pense que ça m’a permis d’être confronté aux bonnes choses du métier. » Il passera par la communication avant de sauter le pas et de montrer son book à Piero de la Cour des Miracles, à Toulouse qui lui propose un apprentissage.

20170711110527_001

Pourquoi tatouer ? « J’aime être confronté chaque jour au processus de création, évoluer dans un milieu ouvert et toujours vivant; pouvoir rencontrer, échanger, dessiner et rendre les gens contents tout en me réalisant artistiquement. » L’univers de Mahell empreinte aux dessinateurs de son enfance : Maurice Zendac, Tomi Ungeter et à la BD, Gotlib ou Franquin qui l’ont bercé. Côté tattoo, la scène coréenne, au style, parfois très noire pourrait figurer parmi ses coups de cœur du moment.

Son prochain challenge sera de partir en guest en France et au delà. Si ce n’est pas pour piquer alors peut-être pour partager son autre passion, la musique et celle de son groupe Toucan.


maeldenarval[a]hotmail.fr

@mahell_tattooer

IMG_2660

IMG_4513

20170711103913_001

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest