Les Derniers Trappeurs, nouveau shop parisien fascinant

trappeurs – une JLM

Texte : Lauriane Mustacchi / Visuels : blast

La façade noire sans enseigne donne à penser à un cercle privé où seuls les initiés sont conviés. Mais ici la carte d’accès donne entrée aux habitués, aux amis et aux admirateurs du 10e art que le shop Les Derniers Trappeurs réuni.

L’espace de 210 m2 en plein cœur du 11e arrondissement de Paris a été pensé dans une ambiance feutrée et captivante. Le shop a ouvert en septembre dernier pour accueillir au cours du dernier trimestre les clients qui poursuivaient un projet en cours. Le début d’année 2018 marque, grâce à l’inauguration, l’ouverture publique du salon ; en invitant à la soirée leurs proches, leurs clients, les artistes donnent le ton : la convivialité, la proximité et l’échange sont les maîtres mots chez Les Derniers Trappeurs ! Fiers à juste titre de leur projet les artistes ont su prendre le temps de présenter le lieu, son histoire, leurs envies pour le futur.

En nous conviant dans leur shop, les 6 tatoueurs nous ouvrent un monde secret aux murs noir mat, uniquement ornés de trophées modernes. Les plus frappants sont les portraits en noir et blanc des artistes du shop pris par Les Photographeuses. Derrière une volonté de discrétion, Roberto Dardini, Lionel Fahy et Adrien Boettger, instigateurs du projet, ont surtout voulu créer un espace atypique, chaleureux et distingué. C’est accompagnés de LaGarbo, Fab Severage et Sacha Madewithlove qu’ils ont gagné leur pari !

Chacun a son espace propre, à l’étage ou au sous-sol en pierre, où il passe un moment en toute confidentialité avec ses clients. Le salon offre plusieurs alcôves investies par les artistes résidents ou leurs guests. Chacun des « trafiquants de peau », comme ils se surnomment, propose un style différent.

IMG_1905

FB52C0AF-1386-4FC5-97D9-B9C5B6000EDF

B27461D1-76BC-4215-9216-6243294A2FCA

460B5D7E-D33E-4B55-B739-EA0F15938B36

IMG_1883

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest