La maison de Ian Curtis transformée en musée ?

Portrait of Joy Division

Qui n’a pas rêvé d’ouvrir un musée dédié à l’histoire de son groupe vénéré ? Cette histoire est celle de Zack Davies, fanatique de Joy Division. Il apprend que la maison de Ian Curtis, à Macclesfield, est à vendre pour 115 000 livres. La maison dans laquelle le chanteur a vécu les prémices de la gloire de Joy Division, mais aussi le déclin de sa vie de couple et ses dernières heures tragiques.

iancurtis_maison

Du côté de Manchester, dans la petite ville de Macclesfield, une petite maison de briques accueille un foyer qui deviendra légendaire : Ian et Déborah Curtis ainsi que leur bébé Natalie né en 78. Une année 1978, charnière pour le groupe puisqu’après un passage remarqué sur Granada télévision, dans l’émission de Tony Wilson, Joy Division commence à faire sérieusement parler de lui. Commence alors le déclin du chanteur dont la vie privée se complique. Partagé entre des vies qu’il ne peut réunir et sa maladie, Ian se pendra dans la cuisine de sa maison le 18 mai 1980. Il écrira une magnifique chanson sur ses amours, le très connu « Love will tears us apart ».

Si le fan de Joy Division, Zack Davies est passionné au point de vouloir créer un musée en l’honneur de son idôle et de déplacer des montagnes pour son projet, il n’a malheureusement pas les finances pour assumer l’intégralité des dépenses prévues. Aussi, il a lancé une opération de crowfunding appelant à la générosité des adeptes de Joy Division pour concrétiser ce rêve !

Projet  « Ian Curtis museum »

joy-division

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest