Le cabinet extraordinaire de Joe Moo

moniaturejoe

L’artiste tatoueur d’Angoulème, Joe Moo se met en scène en vidéo, dans son univers, sur fond de musique folk. Rien de mieux pour apprécier son travail puisque ses amis l’ont filmé piquant un grizzly sur la cuisse d’une cliente. Le résultat ? Une lucarne illuminée sur ses motifs aux graphismes retro.

Passionnant, le tatoueur ne se contente d’encrer. Il partage régulièrement son amour pour cet art en publiant des tranches d’histoire sur les réseaux sociaux. On peut ainsi découvrir une pléiade de personnages fascinants, datée d’une époque où le tatouage était : « l’expression des illettrés » dixit le docteur Alexandre Lacassagne.

La vidéo débute sur un échange entre deux tatoués dessinés « un acte volontaire plein de sens… », « si tu es pressé, méfie-toi… ici c’est pour la vie ». Symbolique de la philosophie de Joe et de sa perception du tatouage. On découvre alors son cabinet, correspondant à celui d’un collectionneur oscillant entre curiosités et hommage à l’encre. Tatouages de marins, imagerie de l’histoire du tatouage, chimères, et playmobiles se côtoient. Dans une belle chemise à carreaux, Joe le barbu, tatoue un grizzly menaçant mais régressif en accord parfait avec l’ambiance dessinée autour du tatoueur.

Apprécié pour son trait authentique, Joe Moo est inspiré des mauvais garçons. Ses tracés sont simples et bénéficient juste de quelques aplats de noir et gris pour accentuer les reliefs.

http://www.joemootattoo.fr/
joemootattoo@gmail.com


Images et réalisation de Gautier Roscoet
Musique de Pierre Feyfant

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest