Guet, l’énergie organique

Texte : Olivia Hessels / Visuels : Guet + collaborations

On retrouve quelque chose d’hypnotique dans le travail de Guet, oscillant constamment entre minimalisme et complexité. Originaire de région parisienne, il tatoue depuis 10 ans. Désormais, il est à Lyon une semaine par mois chez Alchemink, et fait de nombreux guests à l’international.

Le déclic du tatouage, Guet l’a eu lors d’un voyage à Tahiti, et le contexte est loin d’être anodin si l’on pense à la végétation luxuriante de l’île. L’observation de la nature et celle des corps a conduit Guet à développer un style jouant sur les techniques et les courbes, très intuitif.
Autodidacte, son amour pour le graffiti lui a inspiré ces grandes dynamiques, pleines d’énergie. Le mouvement, tant ceux des végétaux qu’il tatoue que ceux des corps sur lesquels il travaille, est une source d’inspiration majeure pour lui. Ses tatouages s’enroulent autour des bras, épousent les formes des hanches ou grimpent dans les dos : ils sont à la fois sensuels et organiques.

Le rapport au vivant, de manière générale, façonne également l’oeuvre de Guet. Ses voyages d’abord, sont une occasion d’observer la nature qui nourrit son travail. Il en apprécie les formes, les textures, afin de les retranscrire sur la peau. Le partage et l’échange avec ses collègues sont cruciaux dans son parcours. Dans un premier temps, pour lui permettre d’apprendre et de se perfectionner et désormais pour l’émulation artistique que ces échanges provoquent. Guet propose souvent des projets en collaboration avec d’autres artistes, un moyen selon lui d’exploser les limites de la création et de « révéler le meilleur de chacun ».


Instagram / Alchemink Lyon

Guet Travi Lam
Collaboration Guet & Travi Lam
Guet poissons
Guet grande fleur
fleurs
Guet poisson gingko
Guet monstera