Frédéric Agid : des tatouages qui ont une âme et une histoire

agid – une JLM

Visuels : @fredericagid

Le travail sur peau de Frédéric Agid est indissociable des histoires transmises par ses clients. Parfois enfouies, parfois intimes, ces petites autobiographies permettent à l’artiste de créer un dessin qui incarne une réelle intensité. Le travail d’échanges et de partage est en ce sens essentiel pour lui.

Ancien publicitaire, Frédéric a souhaité arrêter d’œuvrer dans un monde où selon lui il s’agit de mentir aux autres et se mentir à soi-même. C’est en se lançant pleinement dans le dessin qu’il est sollicité à plusieurs reprises par des proches qui lui demandent d’imaginer leurs futurs tatouages. Ne connaissant pas ce milieu il suit les conseils de son ami Jeykill (Bleu Noir) et commence à s’entraîner sur des oreilles de cochon avant de se tatouer lui-même et de s’exercer sur des proches. En faisant le choix de ne pas devenir apprenti dans un salon afin de conserver son indépendance, Frédéric souhaite garder et développer son style atypique tout en ayant la liberté de créer une relation unique avec ses clientes et clients. Toujours autant fasciné par 11ème art, Frédéric reste singulier dans le milieu du tatouage. Son salon situé dans le 8è arrondissement de Paris marque également un choix atypique : Remix est en effet le 1er coworking qui compte parmi ses membres un artiste tatoueur ! Frédéric s’y est installé avec d’anciens comparses de sa vie précédente qui œuvrent majoritairement dans le domaine de la publicité. Et pour compléter l’originalité, le lieu lui-même très confidentiel et caché, sans vitrine, est une ancienne maison close. Le tatoueur officie dans ce qui était jadis le bain des femmes.

Frédéric conçoit ses dessins comme des illustrations ce qui lui permet de prendre plus de liberté. Avec ses flashs il souhaite dire à ses clientes et clients : « Tu peux raconter une partie de ton histoire avec un dessin, qui ne ressemblera qu’à toi ».

Il travaille actuellement sur une série de tarot où il reprend les 22 arcanes du tarot de Marseille. Il admet qu’il pourrait tatouer 100 fois la même carte en la faisant à chaque fois différente : ces dessins portent une vraie valeur symbolique qui foisonne de détails et que l’on peut adapter. C’est ce qui le fascine ! Ce travail lui ouvre d’ailleurs les portes d’un nouveau partenariat : repéré par un éditeur, Frédéric pourrait sortir le jeu complet en l’accompagnant d’un ouvrage explicatif qui donnerait son interprétation symbolique.
D’autres collaborations s’offrent à l’artiste, notamment la possibilité d’une collection capsule avec les marinières Amor Lux au printemps prochain, une série animée ou encore un projet dans le domaine de la gastronomie.

Frédéric Agid est un artiste aux multiples inspirations : les idées ne manquent pas ! Son travail est à découvrir accompagné des textes qui embellissent ses tatouages.

Facebook / Instagram

MAMIEPROUT-01

Scanned Document

ARCANE 14

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest