Frank Carter, tatoueur à Sang Bleu, reprend le micro

UNE FRANCK CARTER

Par Magali Lazerges

Ex-chanteur du groupe Gallows et Pure Love, spécialiste du Punk hardcore, Franck Carter, tatoueur à Sang Bleu, Tattoo shop, à Londres monte un nouveau projet intitulé Franck Carter & The Rattlesnackes. Après avoir quitté son groupe originel il sort un nouvel album d’un son lourd et pesant d’heavy rock rageur sous le nom de « Blossom ».

Frank Carter, a quitté le groupe de hardcore Gallows en 2011, suite à des différences d’opinions. Après quelques albums dont l’incroyable : « Orchestra of wolves », il s’est associé avec Jim Carroll, l’ancien guitariste de the Hope Conspiracy et Suicide File. Leur entente a donné : Pure Love. Mais aujourd’hui, le tatoueur annonce son premier album en compagnie d’un nouveau combo ; Franck Carter & The Rattlesnakes, avec l’aide de  Thomas Mitchener, qui le produit et y joue également de la basse. Tous deux accompagnés de Memby Jago qui les a rejoint à la batterie.

Le tatoueur et chanteur sort « Juggernaut », déjà un grand succès en Angleterre. Il fera ensuite un arrêt pour se rendre au Reading et Leeds Festival la fin du mois d’Août.

Frank exerce également le métier de tatoueur et encre dans le salon Sang Bleu Tattoo, dans le quartier de Dalston à Londres. Ce salon est mondialement connu pour encrer des motifs traditionnels (medieval, japonais…). Maxime Buchi (dit MXM TTT) un membre du shop, a même tatoué Kany West, reproduisant sur sa peau un hommage à sa fille. Frank Carter, faisant partie de la troupe, encre son style favori : le traditionnel minimaliste, mais aussi du noir et gris, japonais ou calligraphique. A Sang Bleu, il tatoue aux cotés de Sarah Carter, sa femme, et mère de leur petite fille. Frank s’est d’ailleurs occupé en personne de l’artwork de son prochain album, toujours en combinant Punk Hardcore, tatouage et vie de famille.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest