De l’estampe au tatouage : Kuniyoshi exposé au Petit Palais

kuniyoshi une

Moins connu qu’ Hokusai ou Utamaro, Kuniyoshi est auteur d’oeuvres anticonformistes datant de la fin du 18e au milieu du 19e siècle. Exposé au Petit Palais, on retrouve pour la première fois en France, plus de 250 productions de cet artiste japonais. La double exposition, des plus impressionnante, témoigne du génie dramatique et de la beauté expressive de l’artiste. Mais aussi de son influence sur l’art du tatouage.

Du 1er octobre au 17 janvier, le Petit Palais explore l’univers de Kuniyoshi. L’artiste japonais échappé de ce que l’on a appelé la vague japonaise décorative, est souvent resté dans l’ombre. Pourtant, son style et son univers débordant de créativité ont laissé entrevoir l’exubérance de son imagination. Il explore l’humour des ombres chinoises, des caricatures et représente avec finesse et ironie, la vie des chats, qu’il affectionne en particulier. Ses estampes sont reconnues pour ses effets de cadrages, et des scénographies audacieuses, souvent galvanisées de monstres et combattants dépeints lors de scènes d’une incroyable violence. Son talent ? La caricature qui en fait un maître de l’expression et du drame. De plus il réalise des portraits de divertissements à Edo tout comme certains d’acteurs célèbres de kabuki.

Son style s’allie d’une grande modernité, empruntant un angle de vue quasi photographique lorsqu’il peint ensuite des paysages en estampe. Kuniyoshi est un démon de l’estampe que l’univers du tatouage est loin d’avoir ensuite oublié. Ce dernier s’en est même beaucoup inspiré pour des bodysuits toujours plus vifs et des combats et actions rappelant un imaginaire estampillé Kuniyoshi par ses métaphores anthropomorphes et satiriques. Pour célébrer cet art, réuni en deux expositions, l’estampe fantastique du Japon à l’Europe du XIX ème siècle, le Petit Palais invitera une poignée de chanceux, inscrits sur les réseaux sociaux à assister à un défilé de chair tatouée de haut en bas, dans ce style implacable, lors d’une soirée unique le 30 octobre prochain. Un spectacle qui permettra d’observer des œuvres d’artistes maîtrisant le tatouage japonais, tel Daru Manu.

Pour finir on ne manquera pas, non plus d’admirer encore et toujours les œuvres noires et oniriques de Gustave Doré, entouré de Goya, Redon et Delacroix, à l’imaginaire beaucoup plus noir et gris, a contrario de celui de Kuniyoshi.


 

Date de début : 1 octobre 2015   Date de fin : 17 janvier 2016

Programmation : Tous les jours (sauf lundi, fériés) 10h-18h, nocturne vendredi jsq 21h
Tarifs : entrée 10€, tarif réduit 7€.

Musée du Petit Palais
Avenue Winston Churchill
75008 Paris 8e
Champs-Élysées – Clémenceau (1/13)

www.petitpalais.paris.fr

1- Kuniyoshi

5- Kuniyoshi

 

14- Kuniyoshi

 

16- Kuniyoshi

17- Kuniyoshi

 

19- Kuniyoshi

21- Kuniyoshi

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest