« Yantra, the sacred ink » de Cédric Arnold un voyage au coeur d’une trans’ tatouée

Sacred Ink

Cédric Arnold est un journaliste – reporter vivant en Thaïlande depuis maintenant 12 ans. Sa vie il ne pourrait la passer ailleurs sans le pimant thaïlandais et l’attachement culturel qui le retiennent à Bangkok. Franco-anglais, il s’est lancé depuis quatre ans dans des portraits de tatoués, le tout en argentique.

Avec ces portraits il décrypte une spiritualité entre Boudhisme, animisme et hindouisme. Le tatouage exprimant une tradition de pouvoir de protection intense. Outre ses travaux exhibés au Quai Branly au cœur de l’exposition « tatoueurs-tatoués » jusqu’en octobre 2015, il expose et projette son documentaire « Yantra, the sacred ink » à la Galerie Waltman jusqu’au 1er juin.

Dans cette vidéo intense, on découvre une cérémonie annuelle dénommée « Wai Kru » ou chaque année tous les tatouées viennent voir leur maître-tatoueur pour qu’ils redonnent du pouvoir de protection à leurs tatouages. Prières et kata aident chacun a se protéger du danger. Superstition et rituels de protections tournent donc autour de l’encrage. Un récit impressionnant qui met en scène plus de 5000 personnes…

http://galeriewaltman.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest