L’univers sobre de Brody Polinsky

brody – une JLM

Texte : Angèle Grünenwald / Visuels : ¢Brody Polinsky

La répétition de symboles monochromes, des traits noirs et épais, c’est ce qui définit les tatouages de Brody Polinsky. Son travail est immédiatement reconnaissable et intemporel. Le tatoueur originaire du nord de l’Alberta au Canada est également activiste queer et skateur.

Après son apprentissage avec Jay Tierney à Vancouver, Brody Polinsky quitte le Canada et prend la route. Arrivé à Berlin, il passe deux ans en résidence chez AKA, espace artistique pluridisciplinaire fondé en 2009 par le regretté artiste français Jon John (l’artiste s’est éteint le 5 avril 2017), qui accueille régulièrement des tatoueurs et artistes. Et en 2015, il installe dans la capitale allemande son salon privé UNIV ERSE.

Brody est défenseur du mouvement Queer, mot anglais signifiant « bizarre », « étrange », souvent utilisé comme une insulte envers les individus gays, lesbiennes, transsexuels… réapproprié par des militants de la communauté LGBT, par ironie et provocation, dans les années 1980. Ils luttent avant tout pour repenser les identités et définir une alternative au cadre hétéro-patriarcat de notre société. C’est dans ce but que le tatoueur a voulu créer un espace inclusif : ouvert à tous, quels que soient leur genre, orientation sexuelle, religion, où chacun peut se sentir à l’aise et en sécurité. UNIV ERSE, c’est également une marque de vêtements influencé par la culture du skateboard. Passionné par ce sport, il le pratique depuis plus de trente ans.

Se faire encrer est une expérience unique, autant pour la personne qui donne que celle qui reçoit cette marque indélébile. Il donne beaucoup d’importance à l’échange, d’où son souhait d’apprendre à connaître la personne qu’il rencontre avant de la tatouer, souvent autour d’un thé et de la musique, pour faire naître entre eux une confiance nécessaire.

Brody Polinsky crée des motifs géométriques abstraits conçus sur mesure pour s’adapter à la morphologie de chaque corps. Il affectionne particulièrement faire les tatouages sur les mains et les paumes, une zone qui est encore aujourd’hui mal perçue. Il a récemment tatoué un batteur qui a décidé d’avoir ses premiers tatouages sur les mains, une partie du corps visible et sensible, délicate à tatouer, et qui représente un véritable challenge et un honneur pour Brody.


 Site / Instagram / cleanandsobertattoo[a]gmail.com

brody4

brody3

brody6

brody7

Enregistrer

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest