Brindi, du tattoo à la sauce japonaise

brindi

Auvergnat d’origine, Brindi est un jeune tatoueur de 30 ans venant de poser ses valises pour ouvrir son premier shop à Toulouse, simplement intitulé “Brindi Tattoo”. Mêlant influences traditionnelles et culture urbaine, il apporte un nouveau souffle au genre. On le retrouve cette année encore au Mondial du Tatouage 2017. 

Brindi est tombé dans la marmite du tatouage dès son plus âge grâce à un entourage familial très tatoué. Baigné aux magazines de l’époque comme « Tattoo Savage », il cultive son attirance pour cet art traditionnel et un amour pour cette période “freak”.

Quoi de plus évident pour se lancer en tant que tatoueur que de débuter dans la boutique de son père à Montluçon ? Il y apprend le métier à l’ancienne, une sorte d’école de la vie. Puis, Brindi a voulu voler de ses propres ailes et quitter le cocon familial pour tenter sa chance chez Valère à Angoulême où il a un apprentissage dans les règles de l’art. Cette formation lui permet d’étoffer sa culture tattoo, de faire des guests chez Keuns et Rafto à Poitiers, et de se perfectionner techniquement, notamment pour le réglage des machines. Et c’est le célèbre Tin-Tin qui parfait ses connaissances depuis trois ans grâce à des guests, rue de Douai, dans la joie et la bonne humeur légendaire des lieux.

A présent, Brindi fait son chemin et vient d’ouvrir en décembre “Brindi Tattoo”, à Toulouse. “C’est une ville que j’aime bien, j’y ai vécu un an durant mon passage éclair aux Beaux-Arts. J’ai l’impression que les Toulousains sont bien passionnés par le tatouage, c’est aussi ce qui m’a attiré.” Il travaille seul, en salon semi privé pour le moment mais prévoit déjà d’inviter les copains pour des guests en 2017. Il projette également des collaborations comme il a pu faire par le passé avec les Requins Marteaux ou sur les feuilles à rouler customisées de Shine Papers.

Son style ? Il le décrit lui-même comme “une sorte de japonais codifié façon Simpsons ou bien l’issue d’une soirée qui aurait dérapé entre Ichibay et Tooth Taker.” Revisiter des classiques en les modernisant et en leur donnant des couleurs punchy, c’est ce qu’il aime créer. Amateur de flash, il aimerait à l’avenir tatouer davantage de grandes pièces alors n’hésitez pas !


Facebook / Instagram
contact@brinditattoo.com

Brindi Tattoo
13 rue d’Aubuisson
Toulouse

geisha, brindi tattoo

Enregistrer

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest