Briko, du old school traditionnel au goût du jour

C’est dans le quartier populaire et animé de Wazemmes que Briko a posé ses valises à Lille pour proposer uniquement du tatouage traditionnel, aux lignes noires et larges sublimant les quelques couleurs utilisées.

Il a un parti pris, ne tatouer que du traditionnel. « J’essaie d’y apporter un maximum de contraste en y mettant beaucoup de noir et un nombre limité de couleurs. » Voilà le secret de son style solide et intemporel.

Greg Briko, 42 ans, a grandi dans la banlieue lilloise avant d’ouvrir son shop sobrement intitulé « Briko Tattoo » à Wazemmes en 2001. Après une école d’art, il s’est lancé seul dans le tatouage en 1997, en se procurant du matériel comme il pouvait. A l’époque, il n’était pas aussi aisé de trouver un apprentissage. C’est en voyageant à travers la France et en rencontrant d’autres tatoueurs, comme Thierry de Will Tattoo à Angoulême, qu’il apprend le métier. Il continue toujours les guests pour s’échapper comme il le dit de « la grisaille du Nord » et en profite pour se rendre chez Common Ground à Bangkok ou encore Marko Tattoo à la Réunion.

Facebook / Instagram

BRIKO F 3

BRIKO F 1