Brice Poil : un vilain bonhomme

images de une

Brice en a parcouru du chemin depuis ses débuts au shop « Turbo Zero », en 2012. Cet adepte de la bouzille a su se réapproprier des influences marquées pour affirmer un style personnel traditionnel coloré. 

Brice Poil a débuté dans le tattoo sur le tard, à 25 ans. C’est sous le regard bienveillant de Rocky Zero qu’il s’est plongé à corps perdu dans l’encre. Avec un tel maître d’apprentissage, il semblait logique que le Niortais moustachu évolue vers un tattoo de qualité, en plus d’être original. Ses influences ? Bedesque: Crumb, les frères Guedin, Winshluss, Burns, Mezzo et Blanquet !

En 2012, Brice Poil se cherche encore, mais affine son style avec une affection pour la bouzille et l’humour grivois. Cela donne des sketchs en noir et blanc aux contours épais, des ombrages en dots et des personnages accompagnés de slogans humoristiques.

1045120_192356994257525_1993182942_n

Puis il introduit la couleur lie de vin et imagine des scènes triviales. Des flashs tattoos au visuel simple, mais efficace. Brice a inséré de nouvelles couleurs dans ses motifs : du orange, du marron et du gris souris. Cette palette supplémentaire a complété une identité visuelle déjà bien affirmée.

Les personnages de Brice prennent vie et ses tattoos sont résolument old school !

 

 


 

Pour se faire encrer par le gaillard, il faudra traîner ses guêtres au shop :
«Les vilains bonshommes »,
au 44 rue de Strasbourg, à Nantes.

Un shop qu’il a ouvert en association avec les tatoueurs Rocky Zero et Dob(r)man.

BRICE POIL // LES VILAINS BONSHOMMES

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest